Oui nous savons que même les mouches écrivent. Tout écrit. Oui rien ne résiste à être écrit. L’écriture est partout. Tout est à lire. On ne cesse de lire. Oui nous cherchons une écriture, une lecture. La lecture tout simplement. L’écriture tout simplement. C’est une idée de l’existence. C’est ce que nous nous sommes dit. C’est ce que nous voulons dire.

Oui l’art élève l’être, oui « par l’art seulement nous pouvons sortir de nous … ». Nous nous tenons à ces deux affirmations, à leurs enjeux, à leur nécessité, à leurs conséquences, à leur devenir dans la construction des rapports humains, du monde, à leurs mouvements, à leurs intensités.

Il s’agit pour nous d’un engagement de pensée, de pratique, d’existence ; la possibilité de la permanence de ce qui fait être homme, humain, absolument humain.

Oui écrire c’est penser. Oui la littérature pense. Elle nous pense et pense le monde. Elle nous le rend intelligible, le rend intelligible. Nous nous tenons là dans notre projet.

Les commentaires sont fermés.